Archives de Tag: chêne

Le Chêne, arbre symbole de l’Europe

1_2__5_euro_cents_germanyLe chêne est probablement l’un des arbres les plus emblématiques du continent européen, se démarquant tant par des particularités biologiques que par sa valeur économique. Ainsi, le chêne est remarquable par sa longétivité: le plus vieux chêne d’Europe se trouverait à Châtillon, dans le Jura suisse, et aurait atteint l’âge vénérable de 1304 ans. Il est également l’arbre le plus répandu dans certains pays européens, comme la France où il représente 40% des essences. Au niveau économique, ses avantages sont nombreux: son bois, très résistant, est, ou a été, utilisé aussi bien dans la construction de bâtiments de prestige et de bâteaux que pour la confection de tonneaux où bien des alcools vieillissent; les truffes poussent en association avec les racines de certaines de ses espèces; ses fruits sont comestibles et sont également parfois donnés à manger aux cochons; ses galles, ont longtemps été utilisées pour fabriquer des teintures. Enfin, le liège est produit à partir de l’un de ses espèces, le chêne-liège, qui se trouve notamment en Espagne et au Portugal.

Dès l’Antiquité, Romains, Germains et Celtes ont fait de cet arbre symbolisant aussi bien la virilité que la force ou la longévité un arbre sacré. Dans la Grèce antique, les prêtres et les prêtresses de l’Oracle de Dodone – l’un des plus importants de Grèce, dédié à Zeus lui-même – interprétaient le bruissement des feuilles de chênes sous le vent. En Europe du Nord, le chêne était également sacré pour Thor: le peuple germanique des Chattes, par exemple, vénérait un chêne – le Chêne de Thor – situé en Hesse actuelle. L’évêque Boniface le fera abattre pour prouver la supériorité du christianisme sur les Dieux nordiques. Dans la mythologie celtique, le chêne est l’arbre des portes, permettant le passage entre différents mondes.

Boniface faisant abattre le Chêne de Thor
Boniface faisant abattre le Chêne de Thor

Les États européens ne se sont jamais privés de faire usage de cet arbre pour symboliser leur force et leur stabilité: pas moins de huit États européens en ont fait leur arbre national, partageant cette caractéristique avec… les États-Unis, où le chêne est également un arbre important. Dans la France médiévale Saint Louis rendait justice sous un grand chêne,  les Anglais ont choisi son bois pour les boiseries de la Chambre des Communes et les Allemands ont mis ses feuilles sur leurs centimes d’euros et les Suisses sur leurs francs.

Mais le chêne n’est pas réservé qu’aux puissants, il a également une place de choix dans la culture populaire. Dans la forêt de Sherwood, en Angleterre, se dresse encore aujourd’hui le Major Oak qui aurait été le quartier général de Robin des Bois. En France, les noces de chênes sont réservées aux rares couples atteignant les 80 ans de mariage. Et les joueurs de l’équipe nationale de rugby de la Roumanie sont surnommés… les Chênes.

Le Major Oak de Robin des Bois
Le Major Oak de Robin des Bois

Le chêne est également un motif fréquent en héraldique: de l’Espagne à l’Estonie, en passant par la Pologne, la France ou la Norvège, les collectivités qui arborent cet arbre sur leurs armoiries sont innombrables. Parmi les plus importantes, on peut nommer Bayonne en France, la province de Blekinge en Suède ou le comté de Nottingham en Angleterre.

Pour en savoir plus:

  • L’article de Wikipedia consacré à l’Oracle de Dodone a reçu le label « article de qualité » et mérite en effet un détour.
  • Fiche descriptive du chêne.
Publicités